Frédéric Lecloux (Agence VU’) : L’usure du monde

Du 22 octobre au 27 novembre 2011


frederic-le-cloux-l-usure-du-monde

En 1953-54, l’écrivain suisse Nicolas Bouvier et son ami peintre Thierry Vernet cheminent depuis Belgrade vers l’Afghanistan, avec pour seuls luxes une Fiat Toppolino qui offre la liberté d’aller où l’on veut et une lenteur érigée en art. L’usage du monde raconte cette dérive émerveillée de 17 mois.

Bouleversé au point de ne plus rien pouvoir lire pendant des années par la lumineuse perfection avec laquelle Nicolas Bouvier a cristallisé ce voyage dans une telle économie de mots si justes, le photographe Frédéric Lecloux avait ce livre à exorciser.

En 2004-2005, il refait cette route, en voiture : « J’ai voyagé sans coller aux guêtres de Nicolas Bouvier au lieu près, au cadrage près, au mot près. Et surtout pas “sur les traces de Nicolas Bouvier”. Un voyage pour le voyage, qui se suffise à lui-même. Une vraie dérive qui se donne le temps du monde des gens… ».

Atelier d’Estienne – Pont-Scorff

1, rue Terrien – Pont-Scorff
Du mardi au dimanche, de 14h30 à 18h30
Exposition fermée les 1er et 11 novembre