Le fil d’Ariane – 20e Rencontres photographiques

Du 19 octobre au 8 décembre 2013

Françoise Beaugion / Nolwenn Brod / Daniel Challe / Stéphane C. / Alexis Cordesse / Julia Menesguen / Fabien Charuau /Laurent Lafolie /Collectif Faux amis / Guillaume Lebrun /Estelle Zolotoff / Antanas Sutkus / Sylvie Tubiana

.
.

IMG_3390
.

Cette année 15 photographes ont été sélectionnés. Comme d’ordinaire, une partie des artistes a été découverte au cours de lectures de portfolios ainsi que par notre veille artistique. Et pour la première fois, une sélection a été opérée après un appel à candidatures lancé courant 2012. Celui-ci portait sur le thème de la biennale « Le fil d’Ariane », qui explore la notion de « Trajectoire ». La Galerie Le Lieu a ainsi réceptionné et étudié 130 dossiers d’artistes d’horizons variés, dont seule une poignée a rejoint cette édition : Françoise Beauguion, Stéphane C., Le Collectif Faux Amis, Alexis Cordesse, Julia Menesguen, Sylvie Tubiana, Estelle Zolotoff.

.
Par ailleurs, deux photographes nous offrent les restitutions de leurs résidences respectives. D’abord Nolwenn Brod que nous avions fait découvrir au public lors de son exposition « Va-t’en me perdre où tu voudras » à la Galerie Le Lieu en mai 2012. Nous l’avons par la suite accompagnée dans sa démarche autour du Gouren (lutte bretonne), toujours liée à ses origines. Puis Daniel Challe, en résidence d’octobre 2012 à juin 2013, au sein de la maison de retraite Edilys à Lorient, dans le cadre du dispositif Culture et Santé. Il tisse les portraits de résidents, grâce au partage de leurs histoires, de leurs parcours. Laurent Lafolie a été invité pour la sensibilité de sa pratique ainsi que l’expérience visuelle et plastique qu’il fait vivre aux visiteurs. Il proposera un véritable cheminement entre ses oeuvres. Quant à Fabien Charuau et Guillaume Lebrun, notre collaboration émane de plusieurs années d’échanges sur des sujets liés à la photographie, qui aboutissent à une installation singulière pour le premier et à une exposition pour le second. Enfin, nous avons la chance d’accueillir les travaux d’un des grands photographes humanistes d’origine lituanienne, Antanas Sutkus.

.
Une fois encore Le Lieu propose une diversité de points de vue, impliquant la biographie, le questionnement des cultures, le regard sur l’histoire et les territoires. Certains artistes osent aussi interpeller sur les usages de la photographie et sur sa perception. Nombre d’images seront les vecteurs de troubles chez les visiteurs qui se verront confrontés à des oeuvres ayant des supports allant de la simple impression papier à la projection sur espaces architecturés, en passant par le tirage au palladium et la vidéo. Cette 20e édition des Rencontres Photographiques donne à voir les courbes des corps, des parcours géographiques, des cheminements scénographiés, des destins de vie, des itinéraires artistiques. « Le Fil d’Ariane » tente également d’amener le public à produire des liens entre des événements ou des sujets semblant parfois dissociés et à mettre leurs regards à l’épreuve de points de vue d’auteurs.